La musique est indissociable du cinéma et les réalisateurs lui accordent une place croissante. Dans certains films, elle est même l’élément primordial (Psychose), voire un personnage en soi. Son importance se manifeste dès l’écriture du scénario, et parfois même avant, s’inscrivant dans la démarche originale d’un cinéaste et les rapports privilégiés qu’il entretient avec son compositeur.
La musique peut illustrer l’histoire ou être son contrepoint, voire en être un acteur clé (Il était une fois dans l’ouest). Elle peut aussi avoir sa propre vie indépendamment des films qu’elle sert (Les Parapluies de Cherbourg ou Le Troisième homme).
Des collaborations durables naissent souvent entre metteur en scène et compositeur partageant le même univers, la même sensibilité (Alfred Hitchcock et Bernard Herrmann, Sergio Leone et Ennio Morricone, Steven Spielberg et John Williams, Luc Besson et Eric Serra...).
La fonction expressive de la musique exerce un pouvoir émotionnel sur le spectateur, au-delà de son apport esthétique. Elle devient utile et participe au récit. Des films muets aux comédies musicales, des romances aux westerns… il existe autant de rencontres entre musique et cinéma qu’il existe de films.

www.desnotesetdestoiles.fr