"Zéro phyto"

La commune a engagé depuis plusieurs années des actions visant à réduire les produits phytosanitaires utilisés notamment pour le traitement dans les espaces verts.
Des moyens alternatifs au désherbage chimique ont été mis en place :
La commune s’est équipée en 2016 d’un désherbeur thermique supprimant ainsi l’utilisation de désherbant.
Les opérations « nettoyage des quartiers » sont aussi des actions de désherbage manuel et mécanique, donc sans utilisation de produit chimique.
La gestion différenciée mise en place en 2018 est un mode de gestion respectueux de la faune et de la flore.
Après la parution de la loi de transition énergétique, dite loi Labbé, du 6/02/2014 qui interdit depuis le 1er janvier 2017 l’utilisation de produits phytosanitaires chimiques dans les espaces verts, la commune de Pont-à-Mousson a souhaité s’investir dans une démarche globale.
La charte « zéro phyto », élaborée par la FREDON et l’Agence de l’eau, a été approuvée par le conseil municipal en juin 2017 et signée par M. le maire en février 2018.
L’engagement de la commune dans cette démarche est un nouvel enjeu car il faut concilier la qualité de l’entretien de nos espaces publics, les moyens à mettre en œuvre et le respect de la nature, en supprimant les produits nuisibles.
Cela se traduit par la mise en place d’un ensemble d’actions allant de la conception des espaces au plan de désherbage et à la gestion différenciée des espaces verts.
Des essais sont en cours pour supprimer totalement les produits phytosanitaires.
L’utilisation de désherbant étant tout de même autorisé par la loi (cimetière, terrain sportif) la commune a souhaité s’engager plus loin dans la démarche de réduction des produits phytosanitaires.
Pour cela, un test est en cours depuis un an sur une partie des allées du cimetière. L’objectif est d’enherbée les allées par des plantes qui offrent un tapis verdoyant et fleuri évitant ainsi aux « mauvaises herbes » de pousser.


Biodiversité

Exploité en gravière dans les années 70, le site du "Domaine" a depuis beaucoup évolué et s'est transformé en véritable réserve écologique de 57 hectares aux portes de la Ville.
Des expertises écologiques ont confirmé dès 1991 sa richesse floristique et faunistique, lui conférant un intérêt régional.
Afin de protéger son patrimoine, le site a été classé en Espace Naturelle Sensible.
Cet espace contient beaucoup d’espèces d’animaux :

  • 193 espèces végétales
  • 139 espèces d’oiseaux
  • 6 espèces de chauve-souris
  • 21 espèces de libellules
  • 15 espèces de poissons
  • 13 espèces de chiroptères

Des tarpans au nombre de 13…

La ville s’occupe de la surveillance et de l’entretien du site.
Des opérations de nettoyage y sont menées régulièrement ainsi que des opérations « découverte » en accord et en compagnie de nos différents partenaires.

Les différents partenaires sont :

  •   GSM
  •   Neomys
  •   APBG
  •   RTE
  •   Arthen